Les Animé·e·s

Collectif d'animation de l'espace public

Bienvenue à tou.tes,Vous trouverez ici nos actus,
les dates des prochains chantiers,
les évènements à venir !


Depuis début octobre, nous avons emménagé dans les Halles en Commun, à la Courrouze !On s'est installé aux côtés d'associations actrices de l'économie sociale et solidaire de Rennes : la Belle Déchette, Bâti Récup, L'équipière, Rennes du Compost, En boîte le plat, Le Facteur Urbain, Elektroni(K) et pleins d'autres encore !Passez nous faire un coucou, au 24 avenue Jules Maniez à Rennes


Les 22 et 29 septembre nous avons fêté la fin des chantiers du Restaurant Social Leperdit à Rennes.
L'occasion de réunir les acteur.rices du projet et les usager.es autour de la question de la conception et réalisation collective d'un projet.
Plus de détails sur le projet d'aménagement extérieur du restaurant encadré par les Animé.e.s ici !.


Le 11 septembre c'était la Fête du Potager des Cultures au Blosne, organisée par Les Cols Verts Rennes.
Nous avons animé pour l'occasion un atelier pour les enfants de fabrication de mangeoires pour les oiseaux.
Plus d'infos et de photos ici !.


En juillet nous avons été invité.es à participer aux Rencontres de Kervic organisées par l'Atelier Z à Névez(29) : un événement annuel de deux jours pendant lesquels le public est amené à échanger, s’interroger, débattre autour d’une thématique donnée en s’appuyant sur des travaux de recherche, des partages d’expérience et des réflexions collectives.Le thème de cette année : Quelle(s) fiction(s) pour notre territoire ?
Retour en image sur l'évènement et notre installation : Embarquement 3022 !


En juin, nous avons organisé un atelier fabrication de bibliothèques à l'Hôtel Pasteur.100% réemploi, nous avons récupéré des matériaux de l'ancienne faculté dentaire Pasteur pour les construire.Un atelier ouvert à tou.tes à découvrir ici !.


Nous avons travaillé avec Les Cols Verts Rennes et Mathieu Lamour, ingénieur, pour la construction d'un préau et d'un abri pour leur tracteur. Les Cols Verts s'installent à Chantepie sur leur nouveau terrain propice à une exploitation maraîchaire destinée à produire des légumes qui seront distribués sous forme de panier à bas prix dans le quartier du Blosne à Rennes.Pour revoir en image le déroulé du chantier c'est par ici :)


KAPLACE
Le 22 mai 2022 a eu lieu une après-midi Kapla sur la place Pasteur à Rennes.
Au programme : goûter offert, musique et construction de kaplas !
Organisé par l'Hôtel Pasteur, Lost&Find, IDLV et Les Animé.e.s.
Pour voir les photos de cette superbe journée c'est là


De mars à juillet, les Animé.e.s se sont installé.es en résidence à l'Hôtel Pasteur, deuxième étage, dans la Suite/Anti-chambre !
Pour tout savoir sur notre séjour c'est par ici !


En octobre 2022, les Animé·e·s s'installeront dans le projet "Les Halles en Commun" au sein de la ZAC de la Courrouze, à Rennes. Ce site hérité de l'ère industrielle sera transformé pour accueillir plusieurs acteurs.rices de l'économie sociale et solidaire du territoire.Pour en savoir plus sur le projet c'est par là !

© Franck Hamon

Les Animé·e·s, c'est quoi ?

Paysagistes, architectes, designer, plasticiens, sculpteurs, bricoleur.e.s : six copains à la vision du monde complémentaire qui s’interrogent sur son évolution et sa construction. Nous pensons que la construction de la ville de demain, et plus globalement celle du monde, doit se faire collectivement.Pour ce faire, et depuis 2019, nous proposons d’accompagner les structures publiques dans la réalisation de projets conçus avec, pour et par les premiers concerné.es : les habitant.es. Notre réflexion s’articule autour de problématiques qui nous tiennent à coeur : l’engagement écologique, l’impact social des projets, la construction, la participation citoyenne, le faire, la biodiversité, la convivialité et la matière.De la conception à la fabrication, nous mettons en avant un processus maléable composé d’allers-retours entre ces phases, pour tenter d’aboutir à un projet contextualisé et en accord avec son environnement. La conception collective du projet conduit à la mise en place de chantiers ouverts dédié à sa réalisation. Nous percevons ces chantiers participatifs comme des temps de convivialité, d’échanges et de transmissions des savoir-faire. Ouvert à tou.tes ils offrent à chacun.e la chance de trouver sa place dans l’espace public. Ils sont également support de discussion et de sensibilisation sur les thématiques soulevées par le projet.
Nous sommes convaincu.es que l’apprentissage par le faire permet aux individus de trouver leur place et de s’approprier les espaces publics dans lesquels iels évoluent chaque jour.

Prendre part, devenir acteur.trice, se sentir concerné.e par ce qui nous entoure.Donner la chance à chacun.e de s’exprimer.Imaginer et rêver ensemble.Faire collectif.

Les Animé·e·s, c'est qui ?

Pierre Brongniart

Designer plasticien, diplômé de l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne en 2017 et charpentier bois en formation chez les Compagnons du Devoir de Rennes.
Il mène une recherche au sein de l’atelier PierrePonce sur les rapports que nous entretenons avec nos environnements et avec le cycle de la matière. Ces œuvres en bois jongle entre récit, enfance et poésie pour nous transporter dans son univers. Il a choisi de compléter sa formation en rejoignant les Compagnons du Devoir pour obtenir son CAP Charpente bois. Sa vision de plasticien complète l’approche artistique du collectif dans l’ensemble de ses projets.

Léane Delicourt

Architecte, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et du Paysage de Lille en 2020. Léane propose de réinterroger le rôle de l’architecte «sachante» pour devenir une architecte du «faire», en utilisant le processus de fabrication et de participation pour légitimer le bricolage et en exerçant sa pratique aux côtés des premier·es concerné·es : les usager·es. Elle souhaite mettre en avant un processus de fabrication et de participation qui légitime et démocratise un bricolage accessible à tout type de public. Léane s’engage au sein du collectif pour une fabrication collective de la ville, des paysages et des territoires.

Manuel Jouault

Paysagiste concepteur, illustrateur, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et du Paysage de Lille en 2018. Manuel est sensible aux formes appropriées et appropriables des espaces communs afin qu’elles apportent à chacun.e une manière de se connecter au monde. Pour découvrir ses illustrations c'est par ici. Au sein du collectif, il répond à son envie d’engagement pour un paysage d’utilité publique, et son désir de fabrication collective du monde de demain. A la fois paysagiste, concepteur, et illustrateur, Manuel exploite ses multiples facettes et compétences au quotidien.

Tom Sénécal

Paysagiste concepteur diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et du Paysage de Lille en 2018, Tom est aussi sculpteur autodidacte depuis plus de 10 ans. Il s’interroge sur l’œuvre artistique en tant qu’objet de symbolique et de mémoire, pour transformer nos paysages et nos territoires. La poétique du paysage qu’il soutient apporte finesse et délicatesse à l’ensemble des projets du collectif. Il souhaite, autant dans sa pensée du paysage que de son art, soutenir l’appropriation et la transmission. Pour en savoir plus c'est là .

Les projets des Animé·e·s

Embarquement 3022

Mise en récit d’une fiction pour l’évènement des Rencontres de Kervic 2022
Fictions communes - Rêver le territoire»
Atelier Z, Névez (29)
Juillet 2022

L’atelier Z est une association installée à Névez (29) qui travaille à la réappropriation des savoirs et des techniques et à la re-création d’espaces de lien social, en territoire rural. L’association met à disposition un atelier partagé et des espaces d’accueil pour des temps d’ateliers ouverts, des résidences, des formations et des évènements. Son but est est de porter des initiatives pour promouvoir la résilience du territoire, dans une démarche de coopération et d’éducation populaire. En pratique, l’atelier Z crée des espaces de rencontres et de convivialité, et de partage des savoir-faire et des connaissances.Nous avons été invité.es à l’occasion des Rencontres de Kervic 2022, pour imaginer un récit s’inscrivant dans le thème «Fictions communes - Rêver le territoire».
Nous avons donc proposé aux participant.es de prendre part à la construction d’une capsule temporelle permettant de s’évader de la planète Terre pour lui laisser 1000 années de repos. Pendant deux jours, chacun.e a pu laisser une trace, sur des chutes de bois constituant les parois de la capsule, de ce qu’ielle voulait retrouver de son territoire à son retour sur Terre.

La fête du potager des cultures

Animation d'un atelier de fabrication de mangeoires pour les oiseaux
Fête du Potager organisée par Les Cols Verts Rennes.
Le blosne, Rennes (35)
Septembre 2022

L’association Les Cols Verts Rennes œuvre pour connecter les urbains à la nature et plus largement à l’environnement et au vivant grâce à une micro-ferme urbaine dans le quartier du Blosne. Co-construite avec les habitant.es ce lieu est régi par l’idée que chacun.e a un rôle à jouer dans la transition écologique et alimentaire.
Chaque année, l’association organise la Fête du Potager des Cultures, journée dédiée à la sensibilisation sur la préservation de la biodiversité, l’agriculture urbaine, l’apiculture, et autre savoirs inscrits dans une transition sociale et écologique.
Nous avons été invité.es à participer à l’édition 2022 et avons proposé l’animation d’un atelier de construction de mangeoires pour les oiseaux, 100% réemploi, visant le jeune public participant à l’évènement.
Les enfants ont appris ou perfectionner le maniement des outils et sont repartis chez elleux avec leur mangeoire et une notice de recommandations et de sensibilisation sur l’action de nourrir les oiseaux sauvages.

On va s'Marais

Aménagement transitoire de « l’îlot des Marais ».
Conception par l’association Les Animé.e.s et réalisation avec l’aide des services techniques
et les habitant.e.s de Vern-sur-Seiche (35).
décembre 2020 - juin 2021

La démolition de l’Hôtel des marais, en 2019, laisse une friche en centre bourg de Vern-sur-Seiche. Sa localisation, au cœur de la ville, lui incombe la responsabilité de participer à la ville malgré sa transformation prochaine. Face à la place du marché, sous le regard de l’église St Martin, ce terrain de 500m² est propice à l’expérimentation d’un urbanisme dit «transitoire».
C’est-à-dire à recevoir une occupation temporaire le temps de l’élaboration d’un projet, afin de ne pas tomber en désuétude dans l’esprit des vernois.es.
Pour les Animé.e.s, tenter de faire vivre l’îlot des Marais en tant que jardin ouvert appropriable est une opportunité pour proposer de nouveaux usages tout en valorisant l’image du terrain en mutation. Ce processus offre aussi la possibilité de s’essayer à de nouvelles pratiques urbaines, en invitant à l’appropriation du lieu et à la participation citoyenne.
La première étape du projet consiste en la préparation du terrain, son assainissement et une intervention topographique. Par une maîtrise de l'écoulement des eaux pluviales, plusieurs zones sont pensées pour favoriser le développement d'écosystèmes (un bassin et une zone d'expérimentation de « micro tiers-paysage»). La terre de déblais est réemployée sur l'ensemble du site. Les limites et les talus sont précisés, de la terre végétale est apportée offrant alors de nouvelles opportunités d'habitation du sol pour le vivant.Seconde étape, le temps de la réflexion et de la conception d’outils invitant à l’habitation du lieu. «Cultiver, Exprimer, Contempler» : des plantations, des mobiliers d’accueil pour oiseaux, pour insectes, pour êtres-humains ; des signaux, de la couleur, une estrade, des espaces vides aussi, laissant de la place pour chacun.e de s’exprimer, jouer.Enfin, des espaces d’assises, pour contempler cette nouvelle co-habitation conviviale.
Ces aménagements ont été réalisés à l’occasion de cinq chantiers ouverts, entre décembre 2020 et juin 2021, en collaboration avec les services de la ville, les habitant.e.s et les associations de la ville.
Fresque réalisée en collaboration avec l'artiste Valérian Henry .

Ça casse des briques

Animation d’une journée d’étude de l’association Maison des Squares et sa communauté,
Le Blosne, Rennes (35).
septembre 2021

A l’aube du déménagement de l’association La Maison des Squares vers ses nouveaux locaux, se pose la question de son impact dans son quartier : le Blosne.
Comment changer de lieu en maintenant son action dans le quartier ?
Voilà la question que se pose la Maison des Squares. Nous avons donc animé une journée de discussion collective entre les membres de l’association pour l’accompagner dans sa réflexion. En créant un jeu de société où les post-it se transforment en briques, et où chaque équipe a un super pouvoir, les langues se délient et surgissent de nouvelles idées, envies, pour le futur du quartier.Après avoir construit symboliquement un bâtiment en briques avec les valeurs de l’association, l’heure est venue de le déconstruire pour en fabriquer un nouveau, avec les valeurs que l’association souhaitent conserver et emmener avec elle dans ses nouveaux locaux.

Place à la terrasse

Aménagement de préfiguration d’usages dans le quartier du Blosne à Rennes (35).
Conception et réalisation en atelier ouvert par les Animé.e.s et les Saprophytes.
juin et juillet 2021

Dans le cadre de l’aménagement de la Rambla, dans le quartier du Blosne, à Rennes, les Saprophytes et les Animé.e.s répondent à un appel à projet de la métropole. L’appel propose de préfigurer les usages de la future Rambla, en imaginant une «terrasse» intégrée au boulevard piéton, à l’entrée du centre culturel Le triangle.Les deux collectifs consultent les acteurs locaux et les associations du quartier, pour recueillir leurs attentes et besoins.Le projet s’articule en deux phases : un workshop de conception in situ, et un chantier de construction ouvert.Sur place, le workshop a pour but de recueillir les désirs et idées des passant.e.s et de dessiner en éprouvant le site pendant cette semaine de conception. L’identité du projet réside dans la multiplication des usages. En faire une scène, une cabane pour les enfants, un espace de repas, de multiples assises. La multiplication des volumes et des hauteurs augmente le caractère ludique et nous invite à jouer avec arbres existants et la topographie.Le deuxième atelier, a pour but de rassembler les habitant.e.s et les associations autour de la construction de la terrasse. Une semaine conclue par une inauguration festive de la terrasse, accompagnée d’un cours de danse et d’un concert.Pour découvrir Les Saprophytes c'est par ici !

Le fourneau / Restaurant Social

Aménagement des espaces extérieurs du restaurant social Lerperdit
Assistance à Maîtrise d'ouvrage : Lieux Architectes Rennes (35).
octobre 2021- avril 2022

Le restaurant social Leperdit, appelé "Le Fourneau" est un lieu d’accueil de jour pour personnes sans logement qui bénéficient d’une distribution de repas, et d’un accompagnement assuré par une équipe professionnelle. La cour était un espace confus, peu organisé, où l’on déambulait sous de vastes tentes blanches offrant néanmoins aux usagers un lieu couvert, abrité et en sécurité.En amont du projet, une étude concertée a été effectuée par l’atelier Lieux Architectes pour problématiser le lieu et tenter d’améliorer les conditions d’accueil extérieur du restaurant.Comment apporter de la dignité à un lieu peu valorisant dédié à des personnes en difficulté ?Nous avons construit avec les bénéficiaires du restaurant plusieurs éléments pour valoriser et optimiser le lieu : un local poubelle et deux cache-poubelles pour permettre aux usagers de prendre leur repas sans être entouré par des conteneurs, un panneau d’affichage pour faciliter la lecture des actualités du lieu et sa signalétique, des bancs en bois, un large bardage en bois recouvrant une palissade en béton détériorée, un comptoir d’accueil pour faciliter l’inscription des bénéficiaires, un comptoir de service sur roulettes pour distribuer les repas / cafés aux heures d’ouverture, et une clôture opacifiante pour intimiser la cour.Le passage de l'association rennaise Toutatout a ensuite permis de mettre en place une signalétique claire et lisible dans les espaces intérieurs et extérieurs.

© Franck Hamon

Comment est votre banquette ?

Conception et réalisation de mobiliers urbains pour la ZAC Baud-Chardonnet,
en collaboration avec Les Saprophytes, Rennes (35).
septembre 2021 - mars 2022

Dans le cadre de l’opération conduite par Territoires Publics qui s’inscrit dans l’aménagement transitoire de la future Rambla de la ZAC Baud-Chardonnet, les Animé.e.s et Les Saprophytes ont été mobilisé.es pour une nouvelle collaboration.Lors de la concertation réalisée en amont avec les habitant.e.s de ce quartier en mutation, le besoin de mobiliers urbains d’assises et d’affichages a été relevé. Entre assises, plateformes, structures ludiques, surfaces d’exposition, les mobiliers de la Rambla du quartier ont été fabriqués en chantier ouvert en mars 2022.Ce chantier a été l’occasion de collaborer avec les étudiants de l’Institut du Design et de l’Image de Rennes dans la réalisation des modules.L’inauguration des modules a permis de découvrir le travail de la photographe Anne-Cécile ESTEVE qui a installé son exposition photo sur les modules fabriqués pendant le chantier.

"La vie d'après" - Les RIM

Résidence de création portée par l’association Au bout du plongeoir, dans le cadre des RIM :
les Rencontres Inter-Mondiales des nouvelles manières de faire en architecture(s) et urbanisme(s).
Domaine Tizé, Thorigné-Fouillar (35),
mars - septembre 2019

Au printemps 2019, le rassemblement des Animé.e.s est une réponse à l’appel à résidence de l’association Au bout du plongeoir sur le Site Expérimental d’Architecture du Domaine de Tizé à Thorigné-Fouillard.«La vie d'après» est un projet issu d’une résidence de recherche effectuée en prévision des RIM (Rencontres Inter-Mondiales des nouvelles manières de faire en architecture et en urbanisme). Une réflexion collective des professionnel.le.s de la construction de la ville.
À cette occasion, les Animé.e.s imaginent une société post-effondrement et des manières de faire commun. Ils poursuivent une réflexion sur la matière, les matériaux et les techniques de construction autant que sur les modes d’habiter et les relations avec les autres habitant.e.s de l’environnement, humains et non-humains, vivants et non-vivants.
Pendant les deux jours de l'évènement, ils invitent à participer à la cartographie des mondes en présence et mettent au point des outils d’intelligence collective pour aider et documenter les interactions de ces mondes.Cet évènement s'est conclu par une restitution publique aux Champs Libres, à Rennes.

Les Animé.e.s à l'Hôtel Pasteur

Résidence de quatre mois à l'Hôtel Pasteur, Rennes (35)
mars - juillet 2022

L'Hôtel Pasteur, c'est quoi ?Ancienne faculté, l'hôtel Pasteur est aujourd'hui un terrain de jeu et d'expérimentations.
Après plusieurs années de chantiers ouverts de rénovation, et grâce à la mise en place d'une permanence architecturale, le bâtiment datant du XIXe siècle accueille aujourd'hui des hôtes permanent.es et temporaires (de 3h à 3 mois) pour permettre à chacun.e d'expérimenter, mettre en pratique, réfléchir, trouver une place, sortir du cadre. Ouvert à toutes et tous, l'hôtel héberge des initiatives qui participent à la fabrique de la ville et alimente des questions sociales et sociétales.
Pour tout savoir sur l'hôtel Pasteur c'est par ici !
Pendant trois mois, Les Animé·e·s posent leurs valises et rejoignent l'aventure Pasteur. C'est l'occasion pour nous d'imaginer collectivement le futur de l'association, expérimenter l'appropriation d'un nouveau lieu, rencontrer de nouvelles personnes, s'organiser, se projeter dans la préfiguration de notre futur local, et surtout s'autoriser à prendre le temps de réfléchir !


KAPLACE
Le 22 mai 2022 a eu lieu une après-midi Kapla sur la place Pasteur à Rennes.
Au programme : goûter offert, musique et construction de kaplas !
Organisé par l'Hôtel Pasteur, Lost&Find, IDLV et Les Animé.e.s.


BIBLIOTHÈQUES
Après avoir glaner dans le sous-sol du bâtiment des matériaux de l'ancienne université, nous avons proposé un atelier de fabrication 100% réemploi pour la future «bibliothèque des communs» de Pasteur. Ancienne porte de placard, portion de table, étagère, autant d’éléments que de possibilités.
Les bibliothèques ont été installées dans le couloir de Pasteur, et les visiteur.es peuvent maintenant empruntés les livres de la collection du lieu.

Un préau pour les Cols Verts

Conception et ccompagnement à l'auto-construction d'une micro architecture,
collaboration avec Les Cols Verts Rennes et Mathieu Lamour, Rennes(35)
octobre 2021 - juillet 2022

L’association Les Cols Verts Rennes œuvre pour connecter les urbains à la nature et plus largement à l’environnement et au vivant grâce à une micro-ferme urbaine dans le quartier du Blosne. Co-construite avec les habitant.es ce lieu est régi par l’idée que chacun.e a un rôle à jouer dans la transition écologique et alimentaire.En août 2021, l’association acquiert un nouveau lieu dédié à l’exploitation maraîchère dans le but de rendre accessibles des paniers légumes à bas coût pour les habitant.es du Blosne.Notre mission : les accompagner à l’auto-construction d’un préau pour le tracteur de la ferme ainsi que pour les humain.es qui habitent ce lieu au quotidien.Construit à 80% avec des matériaux issus du réemploi, nous nous sommes engagé.es à construire une micro-architecture low-tech, à l’aide d’un ingénieur spécialisé en éco-construction : Mathieu Lamour. Une structure lestée sur des pneus de karts remplace des fondations en béton, du bois d’essence locale réemployé et brûlé in situ, une toiture en bâche de camion de récup, autant de techniques expérimentales qui prouvent encore une fois que faire autrement et respectueusement : c’est possible !


FONDATIONS / NIVELAGE / DÉBIT DU BOISPour des raisons écologiques nous avons refusé d'avoir recours au béton dans la réalisation de fondations conventionnelles.
Nous avons choisi de faire reposer la structure sur des pneus remplis de grave compactée à la main.
Ces pneus de kart récupérés ont trouvé une seconde vie !
La première étape de chantier, réalisée avec des jeunes en formation, a été de préparer les 50 pneus en les remplissant de grave et en la compactant.
Pendant ce temps une équipe préparait le débit de bois nécessaire à la construction du préau.
Enfin, une équipe réalisait le nivelage du terrain pour installer la structure sur un terrain de niveau.


BRULAGE DU BOIS "Yakisugi"La technique de brulage du bois, appelée "Yakisugi" nous vient du Japon.
En brûlant la surface du bois, le matériau devient résistant aux champignons, aux insectes, et cela augmente sa durée de vie face aux intempéries (pluie, humidité).
Ce chantier a été l'occasion d'expérimenter différentes techniques de brûlage de bois : au chalumeau, sur un feu "classique", en fabricant une cheminée, et enfin en perçant un bidon métallique dans lequel les pièces de bois passent à la chaîne (technique la plus efficace et rapide à mettre en place !).
Après avoir été brûlées les pièces de bois sont rincées, puis enduites d'une finition à l'huile de lin.
Merci à Degré47 pour ses précieux conseils.


MONTAGE DES CAISSONS & STRUCTUREPour palier à l'absence de fondations en béton, il nous a fallu résoudre le problème du soulèvement de la structure par le vent.
Pour éviter que l'ensemble du préau ne s'envole nous avons choisi de le lester : c'est-à-dire rajouter du poids à chacun de ses pieds pour l'empêcher de s'envoler !
Pour cela, nous avons conçus des caissons à partir de bois brûlé à chaque pied accueillant des big bag remplis de grave : 1 tonne par caisson, soit 8 tonnes de grave au total.
Ces caissons sont posés sur un lit de pneus de kart.
Caisson par caisson, nous avons monté la structure du préau et de l'abri à tracteur en équipe avec les Cols Verts, un groupe de jeunes en Service Civique en formation, et un groupe de jeune en formation aux métiers du bâtiment.


POSE DE LA TOITURE ET BARDAGE DES CAISSONSUn des gros défis de ce projet : couvrir 40m² de préau avec un budget très limité.
Nous avons donc opté pour la récupération d'une bâche publicitaire pour lui donner une deuxième vie bien plus utile que la première !
Cette bâche est tendue à l'aide de sangles issues du réemploi, fixées sur les caissons lesteurs.Afin d'intégrer les caissons, éléments de structure essentiels au préau, à l'usage de celui-ci, nous leur avons ajouté un platelage et un bardage pour en faire des établis de préparations liées au maraîchage.


UN GRAND MERCIOn tient à remercier tou.tes les membres de l'équipe des Cols Verts pour leur confiance, leur accueil et leur bonne humeur.
Merci aux bénévoles ayant participé à ce chantier de plusieurs semaines, on espère que vous avez appris autant que nous.
Merci à Mathieu Lamour pour ses conseils avisés d'ingénieur sans qui le préau se serait envolé !
Un grand bravo à tou.tes :)

Nous contacter

Pour nous faire un coucou,
Faire connaissance,
Suivre les chantiers à venir,
Ou encore pour imaginer un projet ensemble,
C'est par ici !

@les.animees

@lesanime.e.s

Adhérer à l'association

Adhérer c'est aussi nous soutenir, pour que l'association continue
à s'outiller et se former,
à organiser des chantiers conviviaux et autres évènements festifs,
à mener des projets pour un monde de demain désirable et réjouissant pour tou.tes !
Chacun.e met ce qu'iel veut, ce qu'iel peut,
on accepte aussi les gâteaux, les chansons, les poèmes !
Allez zou, tu peux cliquer sur le petit coeur juste en dessous :)